Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  
Le forum fut ouvert le 26 Mars 2010 à 14 heures
Vous pouvez trouver des personnages crées par les membres à disposition ici !
Pour voir nos <i>animations</i> et <i>sujets de groupes</i> venez ici

Partagez | 
 

 Jewel B. Anderson - la passion d'une haine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Jewel B. Anderson - la passion d'une haine   Dim 21 Mar - 20:57

Jewel B. Anderson feat — « Bethany Joy »



Carte d'identité
Surnom : J
Date de naissance : 14 mai 1800
Lieu de naissance : Paris
Origines : Française
Groupes : Vampire
Études : Histoire
Régime alimentaire : Le sang humain
Caractère : Cruel, Manipulatrice, Prédatrice, Curieuse
Statut Matrimoniale : En couple
Particularité : Tatouage au poignet

Rien que pour le savoir
Ton plat favoris : le sang humain
Ta fleur favorite : la rose rouge
Ta couleur favorite : le rouge
Ton porte bonheur : un bracelet
Ton désert favoris : un jeune homme
Ta chanson favorite : The hime of my life
Ton livre favoris : les misérables
Ton hobby :
Ton film favoris : Dirrty dancing
Un rituel, une habitude : le passage dans le miroir du matin
Un secret : Elle à un fils
Un look :

Derrière ton écran
Pseudo sur le net : New Yorkaise
Ton age : 18 ans
Ton pays : France
Libre arbitre : Tu mets ce que tu veux sur toi en quelques lignes !
Une Suggestion ? Aucune
Une question ? Comment jésus est né ?
Comment as-tu connus le forum ? Lily
Veux-tu un parrain ? Non merci
Code du règlement/contexte : Ok par Jewel


Mon beau journal intime



JEWEL : Cris pour moi !

    Paris, mai 1800

    Les rues de Paris sont de plus en plus belles, le soleil couvre la capital française de son doux hale d’été qui arrive doucement. Les rues sont pleines, à chaque rayon de soleil, les habitant profite de se plonger dans une promenade familiales. Un grand bal à lieu ce soir, le genre d’événement que toutes les jeunes femmes du pays ne souhaitent absolument pas raté. Tous les plus beaux partis Parisien s’y trouverons à la quête d’une femme pouvant comblé leurs désirs encore secret. A l’époque, les dires ou les esprits frivoles non pas leur place. Pour être accepté, il faut être bon sous toutes coutumes. Belle et intelligente, sans l’être trop. Connaissant sa place dans le monde, savoir être une bonne femme au foyer et être à la hauteur de son mari. Cette soirée se déroula dans un immense jardin, décoré pour l’occasion, les gens les plus prestigieux ayant déjà reçu leur invitation. Mais une présence est attendu ce soir, il s’agit d’une des femmes les plus belles et importantes à Paris. La duchesse Jelina d'anderson elle est tout ce qu’une femme doit être, elle est d’une beauté et d’une grâce incomparable, elle parle plusieurs langues, lit et sait écrire. Elle est brillante et c’est tout à fait se tenir en société. Elle est à elle seule, la convoitise de bien des hommes. Mais Jenila reste une jeune femme comme beaucoup, rêvant un jour de décrocher le grand amour. Naître dans les plus grandes familles impose des règles. Les parents de Jenila on un avenir bien tracée pour le jeune princesse. Elle épousera Lord Nicolas, un homme brillant et bon sous tout rapport. Leur première rencontre aura lieu ce soir. La salle est pleine, les gens dansent gaiment, surmontant les malheurs de la vie de tout les jours, en espérant que demain ils ne seraient pas la. Jelina toujours aussi élégante arrive en compagnie de sa famille, annoncée par Bart Jones le majordome de la soirée. Comme pour chaque apparition, les yeux se tournent sur eux. Tentant de garder son calme elle avance.

    LORD NICOLAS : Miss Jelina, vous êtes encore plus belles que ce que les gens disent.
    MISS JELINA : Je vous en remercie.

    Forcée elle passa sans bronchée la soirée avec lui, ne lui trouvant alors aucun intérêt, bien que gentil, elle ne l’aime pas et ne voit rien en lui qui pourrait la rendre heureuse. Très vite, il devint arrogant et insupportable, tentant de mettre la jeune femme au sein de ces draps. Il arrive même qu’il soit grossier avec elle, mais elle ne peut rien dire, l’honneur d’une famille semble en jeu. Et pourtant … quelqu’un d’autre existe. Il se nomme Charles, il est d’une famille plus pauvre que la sienne, et pourtant il y a quelques choses dans son regard qui la captive, passionner d’art, il fait battre son cœur, lui promettant mont et merveilleux.

    CHARLES : Viens avec moi Jelina, et je jure de t’aimer pour l’éternité.

    A l’époque, elle ne mesure pas une seconde, le ton de ces paroles. Ce jour là Jelina d'Anderson s’enfuira avec lui, laissant sa famille, son rang social et son futur époux. Jenila d'anderson deviendra Jewel Anderson

    Russie aout 1800

    Jewel vit en Russie depuis déjà quelques mois. Deux précisément, mais la douce et jeune Jewel n’existe plus. Alors qu’elle quittait Paris, avec celui qu’elle croyait être l’homme de sa vie, la déception la rattrapa si vite qu’elle n’eu le temps de dire au revoir. A cette époque avoir une relation sexuelle, alors que la femme n’est pas marier n’était rien d’autre qu’un sacrilège, une honte et quelques choses d’interdit. Il fallait juste être parfait dans tous les domaines. Mais cette nuit la, elle céda à Charles, deux mois avec lui furent si parfait, qu’elle ne put rien lui refusait, elle lui vendit sa chair et son âme sans le savoir. Ce fut la plus belle nuit qu’elle aurait voulu passer, malgré tout elle croyait encore que faire l’amour était l’acte le plus beau au monde et qu’amour, passion et désir devaient être réunis, à ces tords. Ce soir là, elle mourut, mourut de la pire façon qu’elle aurait crue. L’homme qu’elle aimer, l’avait tué mais pas tuer dans le sens propre des thermes.

    JEWEL : ED’ que m’arrive t’il ?
    CHARLES : Bienvenue dans mon monde, princesse
    JEWEL : De quoi parles-tu ?
    CHARLES : Tu es un vampire à présent

    Les mots résonnèrent dans sa tête. Elle se trouvait si stupide de ne pas y avoir pensée. Il avait fait d’elle, ce qu’il était, la condamnant à l’exile et à la vie la plus malheureuse qu’elle aurait pu avoir. La culture était valeur essentiel à Paris, une femme devait savoir, et Jewel s’intéresser à toutes ces histoires étranges, et les vampires en faisait partis, elle avait lu énormément de chose sur le sujet, pas de sorti le jour, pas de visite, pas de liberté, pas de vie. Il lui avait donné ça, sans même compatir une seconde ou se demander si elle serait heureuse. Ce soir la il mourut.

    Paris, janvier 1960

    Jewel revit à Paris, bien que vivre soit un bien grand mot, ces journées n’existe pas et sa colère et sa haine envers le monde sont toujours la même, elle tue sans compassion tout ce qui se trouve sur son chemin. La haine et la colère on fait d’elle un monstre, un vampire, depuis 160 ans, elle vit ainsi cachée dans le noir, se cachant sous des visages qu’elle n’a pas. Elle est juste cruelle, et diabolique. En un mois, elle à tuée 40 personnes, presque 4 personnes par semaine, dans l’espoir d’être plus heureuse mais cela n’arrivera jamais. Aujourd’hui, sa famille continue, ses ancêtres naissent et un de ces arrières petit neuve et là, aujourd’hui elle apprend sa mort, à la guerre d’Algérie, le monde est bien loin de ce qu’elle à connu. Mais le regret ne sert à rien et n’arrangera pas sa haine, puissante, elle est dominatrice. Elle sait ce qu’elle veut. Ce soir, elle est en compagnie d’un homme, allongé dans son lit, il est très beau, jeune militaire partant à la guerre dès demain, couvrant une dernière fois le plaisir auprès d’une femme fatale. Assise sur lui, elle fixe son regard, il est heureux, tant mieux.

    JEWEL : Dit au revoir John.

    En une seconde, elle l’aura tué, après avoir offert une dernière fois le plaisir. Après son énième meurtre, elle fait comme toujours se rhabille. Fixant son corps pâle et calme, vide, sa dernière étincelle dans son regard, il à sourit pour la dernière fois.

    JEWEL : De toute façon tu serais mort demain.

    Février 2010

    La neige tombe sur fell church, il y a des semaines que Jewel vit ici, aujourd’hui est un nouveau jour bientôt 210 ans d’éternité et pourtant rien n’a jamais, il y a toujours des choses stupides qui existent. Mais aujourd’hui, elle est de retour et Jewel la tuera, elle doit la tuer, elle lui à déjà bien trop échapper, ce prétentieux messager mourrera très vite, plus vite qu’il ne le pense. Jewel est une femme fatale. Elle est loin d’être superficielle. Elle est souvent qualifiée d’angélique par les autres. Elle a de magnifiques cheveux châtain clairs, qu’elle a hérités de sa mère surement. De nature lisse, elle les a bouclées quand l’envie lui prend. Elle n’a jamais fait de mèches car elle aime ses cheveux tels qu’ils sont. Ses yeux sont d’un très beau marron, légèrement noisette. De petits yeux qui marquent l’attention de certaines personnes. Elle porte des lentilles afin de cacher son regard parfois assoiffée, mais elle met de fine lunettes noires légèrement rectangulaires quand elle lit. La jeune fille a une bouche très fine, légèrement rosé, ni trop grande ou trop petite. Elle applique de temps en temps un baume légèrement rosette afin de les faires ressortir. Jewel mesure 1m73, autant dire qu’elle n’est pas très grande mais elle se convient comme elle est. Tout comme sa mère d’ailleurs qui elle aussi était plutôt petite. C’est peut être la seule chose qu’elles on en commun. Ce soir Lilween se trouve dans le club le plus huppé de la ville, la boîte des VIP mais avec une fortune comme la sienne, un seul regard peut tout changer.

    LE VIGILE : Miss Anderson de plus en plus ravissante
    JEWEL : Merci Jones

    Jewel vêtu de rouge, entre, ce soir la plupart des gens trouveront la mort subitement. Pauvre d’eux. Sa première victime, est un homme, vingt ans, grand brun, le regard attirant, les yeux si bleus que bien des femmes se perdraient dedans. Il la suit, sans rien dire, après les douces phrase qu’elle lui à dites. Son regard plongé dans le sien, un mot une phrase ; son vrai visage est la ce soir, devant lui ces yeux sont terrifiants. Il a peur, il ne sait que dire, il à compris, il va mourir sans que personne ne puisse rien faire, qui douterait que la belle Jewel soit derrière tout ça.

    JEWEL : Cris pour moi

L'espace d'un souvenir
Dear dairies,
Parfois je me demande comment tout cela aurait fini, si toutes ces histoires n’avait pas existé, j’aurais sans doute du épouser Lord Nicolas, et j’aurais fais le bonheur de mes parents. Je ne sais même pas quoi penser d’eux, je les ai vus mourir de mes propres yeux sans ressentir de peine. Je suis donc un monstre ? Parfois mon frère me manque, son soupçon d’innocence, et j’ignore ses vécus et ce qu’il est désormais, sans doute mort depuis longtemps … Ne plus y penser.
A bientôt … Jewel

Lui
Dear Dairies,
Aujourd'hui je me confis, j'écris sans même savoir à qui je parle, mais il est tant d'en parler. Il y a a des années, je ne serais te dire combien, je commençais tout juste à m'habituer à ses sens développer et à cette soif insoutenable, qu'il est arrivé, sans un souffle et si petit, en une seconde j'accouchais devenant maman, mot qui me sembler si pleins d'amour, son tendre visage entre mes mains, mais le sang, le sans si tentant. Je ne pouvais ... j'ai fuis ... je ne sais s'il vit encore, mais tu sais toi seule, j'ai eu un fils
A bientôt Jewel

Le sang
Dear dairies,
Je ne peux pas y résister, c'est un tel frénésie, j'en ai besoin, j'ai besoin de tuer sans pitiés de voir cette dernière lueur d'espoir dans leur yeux, leur supplice à mon égard. J'en ai besoin ... De toute façon à quoi sa sert d'être quelqu'un d'autre.
Jewel


Dernière édition par Jewel B. Anderson le Mar 23 Mar - 18:11, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jewel B. Anderson - la passion d'une haine   Lun 22 Mar - 14:45

    fee Welcommmmmmmmmmmmmmmmmmmmme Here
    Bonne continuation pour ta fiche !
    Bisous, Lily !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jewel B. Anderson - la passion d'une haine   Mar 23 Mar - 18:12

    Merci jeune homme
    présentation fini Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Lily B. Salvator
Aimes moi et mords moi

Admin tarée

avatar


My Skin
Nathalie Merchant


• Disponibilités : Libre
• Ton obsession : Les hommes
• Tes envies : De sang
• Tu l'aimes : Kyle L. Owens
• Ton avatar : Nina Dobrev
• Date de naissance : 10/01/1989
• Messages : 293
• Localisation : Fell's Church
• Humeur : Sarcastique
• Tes peurs : J'ai peur des loups, je n'en ai jamais rencontré mais j'ai aussi peur de mon coté vampirique bien que mon père soit un vampire, je n'ai pas envie de vivre comme telle et aimerait être plus humaine ! J'ai aussi peur que l'on découvre qui je suis !
• Secret : Elle est la fille d'Elena et Stefan mais aussi mi-vampire et mi-humaine, elle doit se nourrir des deux pour survivre mais ne prend que du sang animal.


Ma vie, ma bataille
Nutrition: Sangs et humaines
Vos proches ou pas ?:

MessageSujet: Re: Jewel B. Anderson - la passion d'une haine   Mar 23 Mar - 19:26

    Bonjouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuur !
    Et je te valide sur ce champ (a) car j'aime ta présentation, je l'ai lu hier et j'ai adoré ! Elle est précise, longue et très travaillé, cela se voit !
    Bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jewel B. Anderson - la passion d'une haine   Mar 23 Mar - 19:27

    Merci madame Lily Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jewel B. Anderson - la passion d'une haine   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jewel B. Anderson - la passion d'une haine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Welcome to Fell's Church :: Open your diaries, quickly :: 100%, terminés !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit